BOLOT Claude Antoine

 

Né à Gy (Haute-Saône) le 14 août 1742, décédé à la Chapelle-Saint-Quillain (Haute-Saône) le 20 juin 1810. Avocat, procureur de Vesoul et maire de cette ville, il fut élu député de la Haute-Saône à la Convention. Lors du procès du roi, il vita la mort du roi. Chargé de dépouiller les archives trouvées aux Tuilleries, il en monnaya un certain nombre. Il siégea aux Anciens jusqu'en 1797. Le Consulat le rejeta dans l'oubli.

© Les convotionels régicides