BERTAUDO Louis

Agé de vingt quatre ans, domestique à Torfo (Torfou 49) district de Cholet.

le jugement à été rendu révolutionnairement, par la commission militaire, établie à Saint Malo le 12 nivôse an II de la république.

suite du texte  : La matière mise en délibération, séparément & successivement pour chaque prévenu, la commission, considérant que Jean BLOND, Michel DEUMAUX, René ROCHARD, Louis BERTAUDO, François BROUARD, Luc BAFFOUE & Marie GERMAIN ont résidé dans le pays insurgé, tandis qu'il à été au pouvoir des brigands, ont fui à l'approche de l'armée républicaine, se font réfugiés dans l'armée rebelle, l'ont suivie dans les divers mouvements, jusqu'a Dol en retour d'Avranches ; ......... BRETAUDO était conducteur d'une voiture de béssés, reconnaît qu'il y a environ six mois avoir porté la cocarde blanche dans l'armée rebelle & avoir suivi cette armée dans ses divers mouvements, depuis le passage de la Loire, jusqu'a Dol en retour d'Avranches.

Louis Bertaudo et ......... font convaincu d'avoir fait parti de l'armée rebelle & d'avoir pris part au mouvements contre-révolutionnaires des brigands, en conséquence les condamne à la peine de mort & faute d'exécuteur des jugements criminels ordonnent qu'ils feront fusillés demain, fur la grève aux trois heures de relevé & déclare leur bien confisqués au profit de la république.

 

 

LOUIS BERTAUDO (BRETAUDEAU) est né le 18 février 1769 à Torfou, fils de FRANCOIS BRETAUDEAU ET DE RENEE FONTENEAU.

accueil