BERNARD DES ZEUZINES André Antoine (dit Bernard de Sainte)

 

Né à Corme-Royal (Charent-Maritine) le 21 juin 1751, mort à Funchal le 19 octobre 1818. Fils de notaire, avocat, il épouse Louise Frère de la Pommeraye le 3 aout 1778 en dépit de l'opposition des parents de celle-ci. A la même époque il se fit inviter dans la maçonnerie. Elu à la Législative, puis à la Convention par la Charente-Inférieure, il vota pour la mort du roi. Evoyé en mission dans les département frontaliers de la Suisse, il annexa sans coup férir Montbéliard, jusque-là possession du Wurtemberg. Le Comité de salut public dut lui conseiller la modération tant il se livra à des excès sanguinaires, faisant voyager la guillotine avec lui. Après le 9 thermidor, on lui reprocha son passé d'hébertiste; il fut un temps incarcéré, mais il bénéficia de l'amnistie du 26 octobre 1795. Nommé au Conseil général de la Charente-Inférieure en 1800, il exerça la profession d'avocat jusqu'à la chute de l'Empire. Ayant été élu à la Chambre des Cent-Jours il dut s'exiler en 1816. Parti pour les Etats-Unis, il fit naufrage à Funchal (Madère) où il se fixa.

© Les convotionels régicides

 


mis à jour le 05/07/2003