BERLIER Théophile

 

Né et mort à Dijon le 1 er juillet 1761 - 12 septembre 1844. Avocat, élu député de la Côte-d'Or à la Convention. Il vota la mort du roi. Envoyé dans le Nord après le 8 Thermidor, il vida les prisons et fit admettre le vote des militaires par la Convention. Elu aux Cinq-Cents, il réclama que les descendants des protestants exilés par l'Edit de Nantes fusent réintégrés dans la nationalité française. Eloigné de Paris lors du 18 brumaire. Cambacérés le fit nommer au Conseil d'Etat où il lutta sans désemparer contre " la tyrannie familiale". Commandeur de la Légion d'honneur en 1804, fait comte par Napoléon le 26 avril 1808, président du conseil des princes, il fut nommé secrétaire-adjoint au ministaire d'Etat lors des Cent-Jours, ce qui lui valut d'être exilé en 1816 à Bruxelles

De son union avec Marguerite-Rugénie Villiers de Lonjeau, il eut deux enfants, Gustave, marié à la fille du colonel Brenot, don't deux garçons : Eugéne-Théophile et Aimé-Théodore-Georges; et Aimée, mariée au Docteur Masson.

© Les convotionels régicides