BAYLE Moïse Antoine Pierre Jean

 

Né à Chêne, près de Geneve, le 16 juillet 1755. D'origine protestante officier municipal à Marseille, Il fut élu à la Convention par le département des Bouches-du-Rhône; Il demanda et vota la mort du roi. Alors qu'il était président de la Convention, Barbaroux l'accusa de meurtre et de brigandage. Défendu par Marat, il fit partie jusqu'au 9 themidor du Comité de Sûreté général. Puis il fut utilisé par Bourguignon, alors ministre de la police. Le Consulat, le 25 décembre 1800, l'exila en Suisse, où l'on perd sa trace dès 1811 .

© Les convotionels régicides