BABEUF François Noël dit Gracchus

St-Quentin 1760 - Vendôme 1797

Révolutionnaire français, il conspira contre le directoire "conjuration des Egaux", et fut exécuté. Sa doctrine (balbouvisme) est proche du communisme par la collectivisation des terre qu'elle préconise

 

Babeauf François Noël, révolutionnaire français (Saint Quentin le 23 novembre1760 - guillotiné à Paris le 25 mai 1797. Alors qu'il était administrateur du district de Montdidier, il écrivit sur le problème de la répartition des terres et la loi agraire. Venu à Paris (1793), il fonda le journal le tribun du peuple où il exposa ses théories communistes (influencées par le Code de la Nature de Morelly) visant à l'établissement de la société des Egaux. Rallié aux positions de Robespierre (1795), il tenta en 1796 avec ses adeptes et amis (parmi lesquels Buonarroti, Darthé et Maréchal) de renverser le Directoire (conspiration des Egaux à. Dénoncée a Carnot, Baboutière eut nombreux adeptes (néo-babouvisme : Dézamy, Lahautière Laponneraye)

© LE ROBERT des noms propres

 

Généalogie

Son père, Claude Babeuf né le 2 février 1712 à Monchy Lagache, canton de Ham, arrondissement de Péronne (Somme), décédé seconde moitié de 1781

13 enfants (9 morts en bas âge), dont . 2 filles

. Jean Baptiste

. laîné : François-Noël (Camille au début de la Révolution) Babeuf, dit Gracchus Babeuf, né le 23 novembre 1760 à St Quentin (Aisne), épouse le 13 novembre 1781 à Daméry, Marie-Anne Victorine Langlet, âgée de 26 ans, fille dun quincaillier dAmiens, femme de chambre depuis 7 ans à son mariage chez Mme de Bracquemont.

Emile Robert Babeuf

Louis-Pierre Babeuf, ami de Jules Favre, devint sous-prefet en 1848.

doù une fille qui épousa à Paris, Versigny, rentré dexil en Belgique sur autorisation de Napoléon III.

© Annie Verrière.

 

 

 

Son père né a Monchy Lagache, occupait un emploi aux Fermes du Roi et sa mère qui avait près de 30 ans de moins venait de Cerisy près de Corbie. En 1779, il entre chez Me Hulin, notaire feudiste à Flixecourt où dès la fin de sa troisième année il recevait 3 livres de salaire. Son père mourrait un an plus tard, laissant sa mère et enfants dans la misère.

Le 13/11/1782, Babeuf épousa Marie Anne Victoire Langlet, originaire d'Amiens.

En 1783 il travaille chez un arpentier.

En 1784, il s'installe à Roye comme commissaire terrier (pouvant s'assimiler à un receveur de rentes)

Il fut autodidacte et porta intérêt aux problèmes juridiques, historiques

et sociaux.

Il a travaillé à un cadastre perpétuel faisant un bilan de toutes propriétés et fiefs permettant une juste répartition de l'impôt. Son ouvrage paru en Septembre 1782 fut un échec total.

Il fut un des principaux acteur de la Révolution en Picardie. A ce titre,

je vous recommande la lecture de l'ouvrage "La Révolution en Picardie" de Claude Vaquette aux Editions Martelle.<BR>

accueil