canons - militaires


 

 Le fusil modéle 1717, en service fut l'arme des guerres de succession de pologne d'Autriche. C'est le fusil de Vauban mesurant 1 m 57, calibre de 18 millimètres et la portée, moins de 300 mètres, l'extrémité du canon est dégagée du fût pour permettre de la loger dans la douille de la baïonnette, celle-ci, une lame triangulaire, mesure 39 centimètres comme le primitif coutelas à manche de bois.  Le fusil modéle 1777

Le type du fusil dont furent armés les soldats de la Révolution et de l'Empire avait été établi au début du régn de Louis XVI, en 1777. Ce fusil, à quelques détails près, resta en service jusqu'en 1840. C'était un fusil à pierre: la mise de feu était produite par les étincelles que donnait le choc d'un fragment de silex, contre la plaque d'acier de la batterie. C'était une reprodution raccourcie et allégée du fusil de la guerre de Sept ans. Le fusil mesurait 1m50 - pesait 4Kg875 avec la baïonnette 4Kg580. logne de 45 centimètre. Son calibre de 17 millimètres et demi. La portée extrême était de 600 mètres. Mais les bonnes portées de combat étaient limitées à 250 mètres. Quand on tirait à plus de 120 mètres on visait par-dessus le pouce de la main gauche, placé en guise de hausse sur le canon du fusil. Le chargement était très lent, l'arme s'encrassait rapidement: on ne pouvait guère tirer plus de quatre balles en trois minutes - chaque homme portait cent cartouches.

 

 

       
canons - militaires