ALLAFORT Jean

 

Né à Bourdeix (dordogne) le 1er mars 1741, mort à Paris le 5 mai 1818. Avocat, puis vice-président de l'administration du district de Nontron à la Révolution, il fut élu à la Convention par la Dordogne. Il vota pour la mort du roi en disant :" Louis ma conscience me dit que tu as mérité la mort; je la prononce". A la mort de son fils unique, tué à la guerre à l'age de quinze ans, il éprouva un tel chagrin qu'il se retira de la vie politique. Elu et réélu au Conseil des Anciens, il en sortit le 20 mai 1797, touché par la loi d'exil des régicides, il mourut avant de profiter du sursis que sa fille avait réussi à lui obtenir. Il prossède encore des descendants qui portent son nom aijourd'hui

 

© Les convotionels régicides