Journée du 10 Août 1792

Journée révolutionnaire qui marqua en France la chute de la Royauté face à la menace extérieure (11 juillet, l'Assemblée législative avait proclamé la patrie en danger) et à la monarchie, accusée de pactiser avec l'ennemi, se développa un mouvement patriotique; sous l'impulsion de Robespierre, diverses sections de Fédérés présentèrent à l'Assemblée des pétitions exigeant la déchéance du roi (17, 23 juillet), alors que les Girondins tentaient de négocier avec la cour. Le manifeste des Bruswick, connu à Paris le 1er août, une Commune insurrectionnelle, dirigée par Pétion, Manuel et son substitut Danton, prit la place de la Commune légale à l'hôtel de ville. Le 10 août, les Fédérés, en particulier la section de Marseille dirigée par Barbaroux, donnèrent l'assaut aux Tuileries. Le roi et la famille royale s'étaient placés sous la protection de l'Assemblée législative. Celle-ci, lorsque l'insurrection fut victorieuse, prononça la suspension de Louis XVI le 13 août et vota ensuite la convocation d'une Convention.

 

Journée du 10 août 1792, estampe d'époque (Bib. nat. Paris) accueil